Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

blog de lanuitparle

Un truc où j'écris

 

vous êtes ... à avoir visité

8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 07:50

Lu dans l'édition électronique du quotidien le monde, rubrique économie. Je fouille régulièrement dans cette rubrique pour arriver à comprendre quelque chose en économie. Des décisions, des mécanismes qu'on impute parfois à l'informatique, ont des effets sur ma vie au quotidien. Autant que j'y comprenne quelque chose.  

Je suis à la recherche de cours d'économie générale. Et pas seul en plus à être intéressé par cela. Je suis très sérieux, (me laisser message sur lanuitparle@gmail.com).

 

Donc voilà ce que j'ai trouvé, ça ne me choque pas, ça ne me démoralise pas, ça renforce encore plus mon envie de lutter et de bosser fort pour faire bouger ça.

 

Je vous laisse lire l'article, présenté sous forme de brêve.      

 

"Trois établissements bancaires français ont décidé en 2009 de verser à nouveau des bonus à leurs dirigeants (présidents et directeurs généraux) tandis qu'en 2008 aucune rémunération variable n'avait été octroyée. Selon Les Echos de vendredi, il s'agit de BNP Paribas, Natixis et Dexia, qui ont mis en ligne des documents de référence sur la question. "Baudouin Prot, administrateur-directeur général de BNP Paribas, et Michel Pébereau, président, prétendent respectivement à un bonus de 1,4 million d'euros et 560 000 euros au titre de 2009", selon le quotidien économique. "La nouveauté, qui témoigne des changements réglementaires opérés dans le sillage de la crise, tient à ce que la moitié de ces sommes sera versée en 2010 et l'autre moitié sur trois ans, et qu'elle sera conditionnée à la réalisation d'objectifs financiers", rappelle le journal."

 

Je ne commente pas, je mets juste un peu en perspective. 1.4 millions d'euros, c'est deux points, ouvrez les guillemets 2 fois le budget annuel du centre social et culturel que j'anime. Un centre social et culturel participatif, rattaché à la ville de Bègles (plus de 75 % de nos recettes). Et aidé par le Conseil Général et la CAF. La CAF qui nous dit avoir de moins en moins de moyens pour soutenir nos structures, et ce pour deux raisons, parce qu'il y a de plus en plus de bénéficiaires de prestations sociales en raison de la crise et parce que le gouvernement a fait le choix de limiter son soutien à la CAF. Bègles, c'est la ville dont Noël Mamère est le député-maire.  

Un centre social qui salarie 12 personnes dont l'essentiel de l'action est de lutter contre l'isolement, pour l'accès à la culture du plus grand nombre, le départ en vacances de tous, au moins quelques jours par an et l'accés aux droits.

Et qui, re deux points ouvrez les guillemets 

          accompagne vers l'emploi, (une personne à temps plein)

          emmène en vacances,

          loue des bungalows pour les plus démunis qui partent ainsi une semaine l'été en vacances sur la côte atlantique (mais pas chaque année, on n'a pas l'argent), et qui partent pour 40 euros la semaine. L'hébergement et le transport sont à notre charge. Certains paient en plusieurs fois. Parce que 40 euros, c'est une somme quand même. Euhh, remarque, 1.4 millions aussi.  

          fait dévouvrir la montagne à 80 personnes par an,

          organise tous les mercredis après-midi de l'année des ateliers jeux et de fabrication de jeux en pieds d'immeubles, des ateliers qui réunissent jusqu'à 50 personnes de tous âges, 

         

1.4 million d'euros, c'est :

          200 000 personnes que l'on aurait pu accompagner au cirque, comme hier soir où 40 personnes ont pu aller voir "l'homme cirque" à côté de Bordeaux, un spectacle grandiose dans un tout petit cirque, 40 personnes co-acompagnées avec une association de soutien scolaire, Remue-Méninges, qui se débat pour trouver le moindre sou pour poursuivre son travail de fourmi dans les quartiers sensibles. Un travail juste pourtant.   

           400 000 personnes qui auraient pu être accompagnées au Festival, c'est le cinéma de proximité voisin de notre structure,

          2400 personnes qui n'ont jamais voyagé et qui pourraient partir en Irlande passer 1 semaine aux prochaines vacances d'Automne. Nous, on n'en fera partir que 6. Et on s'en réjouit et elles aussi, elles s'en réjouissent. 

          20 000 ateliers Saveurs du Monde qui permettent à des personnes isolées de cuisiner ensemble chaque semaine et de partager le repas et de permettre à des personnes encore plus isolées de venir y manger pour 4 euros. 

 

On ne fait pas mieux que les autres centres sociaux, là n'est pas le propos. C'est juste que dans le social, 1.4 millions d'euros, c'est pas juste une prime, c'est des gens qui cessent de crever. Et le propos n'est ni métaphorique, ni exagéré.  

 

Mais jusqu'à quand ?  

               

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lanuitparle - dans économie
commenter cet article

commentaires