Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

blog de lanuitparle

Un truc où j'écris

 

vous êtes ... à avoir visité

23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 15:05

Un jour, la nature fit si mal les choses qu’elle fit naître une poule dans la niche d’un chien, un chien dans le nid d’un aigle et un aigle dans un poulailler. Personne ne le sut. Pas même la poule, pas même le chien, et encore moins l’aigle.

 

On s’entêta longtemps à vouloir faire aboyer la poule, à faire glousser l’aigle et à faire voler le chien. On s’éraya la voix, on tomba souvent et on souffrit beaucoup. On eut des bleus, des bosses, des creux et des blessures à l’âme. On s’entêta longtemps mais ce fut peine perdue. Tous étaient épuisés et avaient fini par se faire moquer.

Alors Dame Nature regarda de plus près cette cacophonie et comprit son erreur.

 

Elle mit la poule dans le nid de l’aigle, le chien dans le poulailler et l’aigle dans la niche du chien. Ainsi ce serait mieux. Puis, elle oublia. On s’entêta longtemps à faire voler la poule, à faire glousser le chien et à faire aboyer l’aigle. On s’éraya la voix et on tomba souvent, et on souffrit beaucoup. On eut des bleus, des bosses, des creux et des blessures à l’âme. On s’entêta longtemps mais ce fut peine perdue, tous étaient épuisés et avaient fini par se faire moquer. Se faire moquer, ça va un temps. Alors Dame Nature regarda de plus près cette cacophonie et comprit son erreur. La seconde.

 

Elle mit la poule dans le poulailler et ce fut bien, ça gloussait, ça piaillait, ça picorait des grains et ça se réjouissait d’être enfin soi. Elle mit le chien dans sa niche et ce fut bien aussi, ça aboyait, ça jappait, ça mordait parfois bien sûr, ça faisait le chien surtout et ça se réjouissait d’être enfin soi. Enfin, elle mit l’aigle sur la falaise et ce fut majestueux, cet aigle qu’on avait pris pour une poule volait, planait, chassait, était libre enfin et s’en réjouissait.

 

Dame Nature sourit devant la beauté de ces êtres et comprit à la fois que nul ne pouvait être quelqu’un d’autre que soi et qu’être soi prenait parfois bien du temps.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lanuitparle - dans contes
commenter cet article

commentaires

reinette 10/05/2010 16:12


une jolie façon de dire qu'on est soi et que c'est inutile d'essayer d'être quelqu'un d'autre.
j'aime


lanuitparle 24/04/2010 14:11


merci pour la remarque, je corrige ça au plus vite


MML 24/04/2010 10:00


Pousser son cri pour un aigle, c'est glatir, c'est mieux de se servir du mot juste même pour les contes pour enfants