Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

blog de lanuitparle

Un truc où j'écris

 

vous êtes ... à avoir visité

16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 07:17

     On n'avait plus de nouvelles d'A, on savait qu'il était reparti au Sénégal et que sa famille était restée en France. On s'était dit ça entre collègues. Et puis on ajoutait un mot sympa sur lui, parce qu'on l'aime bien.

Cela faisait plusieurs années qu'il était parti. Peut-être certains d'entre nous ont-ils dit que cela devait être dur pour sa famille, femme et enfants. Et on avait cessé d'en parler.

Il contait, c'est lui qui m'a parlé des griots pour la première fois, un type affable, solide physiquement, un excellent conteur aux contes sages et simples, plutôt du conte traditionnel. On se demande souvent ce qui se passe dans les contes africains, c'est parce qu'ils content de la sagesse alors que nos contes traditionnels sont des contes de cap et d'épée. Il s'y passe toujours plein de trucs.  

     Cessé d'en parler jusqu'à hier. A était là et demndait à me voir, plaisir de le revoir. On est allé au comptoir. Et il a raconté. Parti pour 15 jours au Sénégal il y a 2 ans et revenu ces jours-ci. Pas des vacances, de la souffrance.  

 

Les premiers mois passés à Dakar, à attendre aux douanes qu'on lui livre le container qu'il avait acheminé, un container d'objets d'occasions que ses compatriotes envoyait aux familles et qu'il convoyait.

Et que la douane a gardé et plus elle le gardait, plus les taxes portuaires s'élevaient, jusqu'à atteindre des sommes folles, ça a duré plus longtemps que la période de validité de mon billet d'avion. C'est lui qui parle. J'ai perdu le billet et dû payer les taxes douanières. J'étais attendu, on m' a reproché l'émission que j'anime sur l'une des radios libres de Bordeaux où je donnais la parole à mes compatriotes qui ont des choses à exprimer.

     Aucune colère dans son propos, même quand il raconte avoir été retrouvé par un cousin, animé dans une chambre d'hôtel, après un malaise lié à l'hypertension. Inconscient plus d'un journée.

Tout ça, livré en quelques minutes. La faim, la maladie, l'éloignement d'avec la famille, la misère, l'inquiétude, le fric perdu.

     Bien sûr, je ne sais pas quoi faire de tout ça, qu'est ce qui est vrai, faux, tout ou partie ? Qu'importe, c'est l'histoire d'un homme qui doit retrouver sa famille "bien malmenée" par la rumeur.    

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lanuitparle - dans rencontres
commenter cet article

commentaires

Charlotte 16/06/2010 09:53


C'est l'histoire d'un homme qui a souffert, malmené par les abus et les passe-droits, l'humain seul contre l'autorité d'un pays...Et ce sentiment d'incompréhension mû en colère contre un système,
contre la bêtise et le profit...Ce sentiment de ne pas avoir sa carte à jouer, d'être impuissant contre l'autoritarisme.
Je lui souhaite de se redresser, de tirer leçon et de passer à autre chose qui l'accomplisse!